Le Ritz Paris rouvre ses portes, sa suite Coco Chanel et son Spa CHANEL

Ritz Paris Suite Coco Chanel Spa Chanel Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

Après quatre ans de travaux, le haut-lieu du luxe de la place Vendôme rouvre ses portes ce lundi 6 juin.

Une légende des grands hôtels parisiens…

Avec un investissement de 400 millions d’euros, le Ritz, installé au 15, place Vendôme propose « un confort feutré dans ses 71 chambres et 71 suites ainsi que l’élégance et l’excellence de l’art de vivre à la française ».

Le nouveau Ritz Paris, ce sont également 71 chambres et 71 suites, dont 15 suites de prestige avec la suite Coco Chanel de 188 m² au 2e étage, bénéficiant d’une vue imprenable sur la place Vendôme.

 

« Le Ritz, c’est ma maison »

Intimement liée au Ritz Paris, Gabrielle Chanel a fréquenté le Ritz Paris quand elle a installé sa maison de couture au 31, rue Cambon en 1918. La proximité du Ritz et de la place Vendôme en a fait une habituée…. Elle y séjourna au début des années vingt, après la mort de Boy Capel avant de choisir d’y vivre et de louer une suite entre 1937 et jusqu’à sa mort en janvier 1971.

Mademoiselle Chanel loue, tout d’abord, une suite au 3e étage donnant sur la place Vendôme. Elle y aménage l’espace avec ses propres meubles : canapé profond de daim beige aux coussins matelassés, paravents de Coromandel, miroirs dorés et lampes de cristal.

Lorsqu’elle revient à Paris pour organiser la réouverture de sa maison de couture en 1954, elle choisit à nouveau le Ritz Paris comme demeure et s’installe au 6e étage, côté rue Cambon, dans l’appartement « 304-305 ».

 

La nouvelle suite Coco Chanel

Ritz Paris Suite Coco Chanel Spa Chanel Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

Mademoiselle Chanel a décoré sa suite elle-même et a créé un univers où le luxe se fait grâce et raffinement. On y retrouve son amour pour les laques de Coromandel, les miroirs en bois doré, le mobilier épuré des années 50 et l’alliance du noir et blanc.

La suite Coco Chanel, située au 2e étage et donnant sur la place Vendôme, a été agrandie et les dernières technologies intégrées.

Ritz Paris Suite Coco Chanel Spa Chanel Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

CHANEL au Ritz Paris

Le Ritz Paris rend hommage à Mademoiselle Chanel en inaugurant, en exclusivité mondiale, un spa d’exception, en partenariat avec CHANEL. Ce salon sera entièrement décliné autour du chiffre fétiche de Chanel, le 5 : cinq cabines de soins, cinq esthéticiennes pour des séances divisées en cinq étapes avec cinq huiles de massage spécialement créées pour le nouveau Ritz.

Chanel au Ritz hotel Paris Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

Avec 1 400 m² répartis sur deux étages, le spa Chanel se classe parmi les plus luxueux de la capitale avec ses élégantes alcôves aux lignes épurées, dotées chacune d’une salle de bains privée où sont prodigués massages et soins.

 

Ritz Paris Ritz Club piscine Spa Chanel Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

La célèbre piscine du Ritz, couverte et chauffée, de 18 mètres sur 9 mètres a retrouvé ses couleurs et motifs d’origine avec 800 000 mosaïques flambant neuves aux couleurs d’azur et de turquoise nuancé de céladon et des buses thermoludiques.

Ritz Paris Suite Coco Chanel Spa Chanel Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

Gabrielle Chanel sur le balcon de sa suite au Ritz en 1937

 

Suite Coco Chanel, à partir de 25 000 € la nuit

www.ritzparis.com

 

Crédit photos : © Hôtel Ritz Paris • © Photo Roger Schall / Collection Schall

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Culture Chanel à Venise : une exposition au cœur des lectures de Mademoiselle

Exposition Culture Chanel Venise Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

Un septième chapitre de l’exposition itinérante « Culture Chanel » sera présenté à la Galerie international d’art contemporain de Venise, la Ca’Pesaro, du 17 septembre 2016 au 8 janvier 2017 et abordera l’univers de la créatrice, sous l’angle inédit de la lecture.

Un voyage inédit dans la bibliothèque de Gabrielle Chanel, mêlant la mode et la littérature…

 

L’exposition « La donna che legge » (en français, « La femme qui lit ») sera l’occasion de découvrir les ouvrages et les auteurs qui ont façonné la personnalité de la couturière, lectrice insatiable et passionnée de poésie, nourri son imaginaire, forgé sa personnalité et influencé son univers créatif.

Exposée pour la première fois, l’abondante bibliothèque de Mademoiselle Chanel, rassemblant des œuvres classiques de Platon, Sophocle, Montaigne, Cervantès, Madame de Sévigné et Stéphane Mallarmé, côtoyant les récits des auteurs que la créatrice a connu et apprécié de son vivant, tels que Pierre Reverdy, Max Jacob ou Jean Cocteau.

Aux écrits, s’ajouteront quelque 350 pièces : des objets d’art provenant de l’appartement de la rue Cambon, des dédicaces, des dessins, des peintures, des photographies et des archives, des pièces de joaillerie et des parfums qui dialogueront tout naturellement avec un vestiaire Chanel sélectionné.

 

Exposition Culture Chanel Venise Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

Depuis 2007, le commissaire Jean-Louis Froment imagine des expositions consacrées à Gabrielle Chanel et sa maison de la rue Cambon. Après le musée des Beaux-Arts de Moscou (2007), le musée d’art contemporain de Pékin (2011), le Palais de Tokyo à Paris (2013) ou encore le Dongdaemun Design Plaza de Séoul (2014), « Culture Chanel » s’installe à Venise, l’un de principaux lieux d’inspiration de Mademoiselle Chanel.

 

Culture Chanel, La donna che legge
du 17 septembre 2016 au 8 janvier 2017
Galerie internationale d’art moderne de Venise, Ca’Pesaro, Venise

 

Exposition Culture Chanel Venise Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

Crédits photos : © Chanel • © Douglas Kirkland • © Fondazionne Musei Civici Di Venezia

Enregistrer

Un chef-d’œuvre de Charles Le Brun dans la suite de Gabrielle Chanel au Ritz

Gabrielle Chanel a vécu à l’hôtel Ritz de 1935 jusqu’à sa mort en 1971. Elle a d’abord occupé une suite au 1er étage donnant sur la place Vendôme (qui porte depuis son nom) puis un appartement plus modeste sous les combles.

Ce qu’elle ignorait certainement comme tout le monde à l’hôtel, c’est qu’elle avait quotidiennement sous les yeux un chef d’œuvre de Charles Le Brun (1619-1690) : Le Sacrifice de Polyxène (1647).

 

Sacrifice de Polyxène Charles Le Brun Suite Coco Chanel Ritz hotel

Le tableau, une huile sur toile, œuvre de jeunesse du peintre, montre un soldat grec s’apprêtant à poignarder la princesse troyenne Polyxène sur la tombe d’Achille, tandis que la mère de celle-ci tente de s’y opposer.

En 2012, le Ritz s’apprête à fermer pour travaux. Des experts sont mandatés pour réaliser un inventaire des tableaux et du mobilier. Dans la suite de Gabrielle Chanel, un tableau, un peu à l’écart attire l’œil… La signature du grand maître est rapidement identifiée : « CLBF 1647 » (Charles Le Brun Fecit ; Charles Le Brun l’a fait).

L’œuvre est dans un excellent état de conservation.

Sacrifice de Polyxène Charles Le Brun Suite Coco Chanel Ritz hotel

Il semble que la peinture était déjà en place lors de l’achat du bâtiment par César Ritz en 1898… et y est restée aux yeux et à la barbe de tout le monde !

 

Adjugé 1,44 million d’euros aux enchères en 2013 et acquit par le Metropolitan Museum of Art de New York, Le Sacrifice de Polyxène est présenté pour la première fois au public au musée du Louvre-Lens dans une exposition consacrée à « Charles Le Brun, le peintre du Roi-Soleil ». C’est d’ailleurs la première exposition monographique majeure depuis plus de cinquante ans consacrée à Charles Le Brun, principal artiste de la seconde moitié du XVIIe siècle français.

Exposition Charles Le Brun au Louvre Lens

 

Charles Le Brun, le peintre du Roi-Soleil
Exposition au Louvre Lens, du 18 mai au 29 août 2016
www.louvrelens.fr.

 

Crédit photos : © Metropolitan of Modern Art • © Louvre Lens

Enregistrer

Enregistrer

Chanel par Willy Rizzo

Chanel par Willy Rizzo Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

Les éditions Minerve publient un beau livre de photographies réalisées par Willy Rizzo, qui plonge le lecteur dans l’intimité de travail de création de Gabrielle Chanel et dans l’univers de sa maison de couture, sur la période 1954-1967.

Ami de la créatrice, Willy Rizzo a pu travailler avec Gabrielle Chanel dans des conditions exceptionnelles, en confiance et sur une très longue période, afin de rendre compte de deux décennies de travail de la plus grande des créatrices de mode du XXe siècle.

Le photographe napolitain, disparu en 2013, a immortalisé des instants précieux de Mademoiselle, à la fois sévère au travail dans ses ateliers de la rue Cambon et intime dans ses appartements parisiens.

Chanel par Willy Rizzo Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

L’ouvrage de 200 pages, rythmées par les 181 clichés originaux et inédits de défilés, d’essayages ou encore de célébrités habillées par Chanel, divisé en quatre parties, est ponctué de textes d’auteurs et de professionnels de la mode (dont la biographe de Chanel, Edmonde Charles-Roux).

Chanel par Willy Rizzo Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com
La première partie est consacrée au retour, en 1954, de Gabrielle Chanel à Paris après près d’une décennie passée en Suisse. La deuxième retranscrit l’ascension de Mademoiselle de 1955 à 1958 avec notamment un portrait inoubliable rue Cambon. La troisième s’intitule la gloire au zénith en 1959 avec notamment l’atmosphère du salon de couture. La dernière partie rend hommage aux Swinging Sixties, de 1960 à 1967.

Chanel par Willy Rizzo Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

Jane Fonda en Chanel

 

Chanel par Willy Rizzo
sous la direction de Dominique Rizzo
Éditions Minerve
Sortie en librairie le 15 octobre
75 €

 

Crédit photos : © Willy Rizzo

« Mademoiselle Privé », exposition dédiée à Chanel à Londres

 

La prestigieuse Saatchi Gallery londonienne consacre du 13 octobre au 1er novembre prochains, une rétrospective dédié à la Maison Chanel et baptisée Mademoiselle Privé.

 

Chanel Mademoiselle Privé L'Esprit de Gabrielle

 

L’exposition Mademoiselle Privé s’inspire de la personnalité charismatique et de l’esprit irrévérencieux de Mademoiselle Chanel et de Karl Lagerfeld, à la tête de la création Chanel depuis plus de trente ans.

Installé sur les trois étages de la Saatchi Gallery, ce véritable « voyage enchanté » à la découverte de l’histoire de la Maison Chanel est une aventure aux multiples facettes qui évoque les éléments fondamentaux indissociables de la Maison : l’audace, la liberté et l’innovation à travers l’histoire de Gabrielle Chanel ou les réinterprétations inattendues des codes, des symboles et des icônes de Chanel par Karl Lagerfeld.

Mademoiselle Privé couvre l’intégralité de la relation étroite entretenue par la griffe avec la Haute Couture et revient sur l’histoire du légendaire parfum Chanel N°5. Côté joaillerie, l’exposition met en lumière les rééditions de la collection « Bijoux de Diamants », dessinée par Coco Chanel en 1932 et utilisée par Karl Lagerfeld pour son dernier défilé Haute Couture.

 

Exposition Mademoiselle Privé

Saatchi Gallery
Duke of York’s HQ
King’s Road – London SW3 4RY

www.mademoiselleprive.chanel.com

 

Crédit photos : © Chanel

Julianne Moore sacrée aux Oscars 2015 en Chanel

Julianne Moore, qui a remporté l’Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans le film « Still Alice », réalisé par Wash Westmoreland et Richard Glatzer, à l’occasion des 87e cérémonie des Academy Awards à Los Angeles, le 22 février dernier.

Chanel Julianne Moore Oscars 2015-2

Pour l’occasion, l’actrice américaine portait un chef d’œuvre de haute couture Chanel, une robe réalisée sur-mesure par Karl Lagerfeld.

La longue robe bustier en organza blanc doublé de satin de crêpe est brodée de 80 000 paillettes de résine blanche peintes à la main et de fleurs beiges et noires en organza, tulle et paillettes.

Elle a nécessité 987 heures de travail et le savoir-faire de 27 personnes.

 

Chanel Julianne Moore Oscars 2015 Esprit de Gabrielle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chanel Haute Couture Julianne Moore Oscars 2015 Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chanel Haute Couture robe Julianne Moore Oscars 2015 Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

Chanel Haute Couture robe Julianne Moore Oscars 2015 Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

Chanel Haute Couture robe Julianne Moore Oscars 2015 Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

Chanel Haute Couture robe Julianne Moore Oscars 2015 Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

Chanel Haute Couture robe Julianne Moore Oscars 2015 Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chanel Haute Couture robe Julianne Moore Oscars 2015 Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chanel Haute Couture robe Julianne Moore Oscars 2015 Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chanel Haute Couture robe Julianne Moore Oscars 2015 Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chanel Haute Couture robe Julianne Moore Oscars 2015 Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

Crédit photos : © Chanel

La Monnaie de Paris bat monnaie pour l’anniversaire de Gabrielle Chanel

Monnaire de Paris Coco Chanel Esprit de GabrielleMonnaie de Paris Coco Chanel Esprit de Gabrielle

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2009, La Monnaie de Paris, en partenariat avec la Maison Chanel, a frappé une monnaie de collection pour rendre hommage à Gabrielle Chanel et marquer le 125e anniversaire de la naissance de la créatrice.

Le portrait de Gabrielle Chanel, dessiné par Karl Lagerfeld, est une évocation intimiste et chaleureuse de Mademoiselle : elle est représentée de profil, portant l’un de ses célèbres chapeaux orné d’un nœud plat et le mythique collier de perles.
Un rang de perles entremêlé des lettres « COCO » forme le pourtour de la pièce.
La signature de Karl Lagerfeld parachève cette composition.
Au revers, le très caractéristique matelassé évoque l’univers de la Maison de la rue Cambon.

 

La série de monnaies de collection « Coco Chanel » se compose de quatre coupures : deux en or et deux en argent. Près de 11 100 pièces ont été fabriquée.

 

Contrairement aux usages numismatiques, la Monnaie de Paris a apposé une valeur faciale identique sur toutes les coupures de ces pièces, qu’elles soient en or ou en argent, en retenant très symboliquement la valeur de 5 euros, allusion évidente au nombre fétiche de Mademoiselle Chanel.

 

Monnaie de Paris pièces Coco Chanel Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

Valeur faciale : 5 €
Argent 950 ‰
Diamètre : 50 mm
Poids : 163,8 g
Qualité : Belle Epreuve

 

 

Crédit photos : © Monnaie de Paris / © Chanel

L’épée d’académicien de Jean Cocteau

 Jean Cocteau - Coco Chanel Esprit de Gabrielle

Gabrielle Chanel et Jean Cocteau

 

Jean Cocteau (1889-1963), écrivain, poète, auteur dramatique, peintre, chorégraphe et cinéaste a été élu à l’Académie française le 3 mars 1955.

Tous les membres de l’Institut porte l’habit vert, en drap bleu foncé ou noir et brodé de rameaux d’olivier vert et or et l’épée, signe, à l’origine, de l’appartenance à la Maison du roi. Traditionnellement, la poignée de l’épée porte les symboles représentant la vie et l’œuvre du futur académicien. Son épée, emblème de sa personnalité, est généralement offerte au nouvel académicien par ses amis et ses admirateurs , au cours d’une cérémonie qui précède la réception officielle.

 

Jean Cocteau épée académicien Esprit de Gabrielle

 

Dessinée par Jean Cocteau lui-même, cette épée a été fabriquée par la Maison Cartier. Comme le veut la tradition, elle lui fut offerte, par ses amis ; les rubis et le diamant formant une étoile par Francine Weisweiller et l’émeraude de 2,84 carats au centre de la lyre, par Gabrielle Chanel.

 

Jean Cocteau Académie française Esprit de Gabrielle

 

D’une longueur de 87 cm, la lame provient d’une armurerie de Tolède.

Le profil d’Orphée, dont le mythe hanta Jean Cocteau, forme la branche.

Sa lyre en ivoire, ornée d’une émeraude et de deux rubis, somme le pommeau.

Une étoffe d’or enroulée autour de la fusée, à la manière d’une draperie sur la colonne d’un théâtre antique, évoque la tragédie.

Sur le bouton du fourreau figure la signature du poète : ses initiales accompagnées du signe en étoile qu’il y joignait toujours. Ce signe se retrouve sur la garde, sous la forme d’une étoile à six branches (chacune terminée par un rubis) et au centre de laquelle est placé un diamant. L’étoile se détache sur un disque d’ivoire tandis que la garde elle-même prend la forme d’un fusain évoquant l’œuvre graphique de l’artiste.

Sur le fourreau, un motif inspiré des grilles du jardin du Palais-Royal rappelle l’endroit où habitait Jean Cocteau tandis qu’à l’embout, une main fermée sur une boule en ivoire évoque la pierre enrobée de neige des Enfants terribles, film écrit par Cocteau d’après son roman éponyme de 1929 et réalisé par Jean-Pierre Melville en 1950.

 

Jean Cocteau épée académicien Esprit de Gabrielle

 

 

 

Crédits photos : © DR © Cartier

CHANEL, les années Biarritz

Coco Chanel Biarritz 1920 Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com Vue de Biarritz

 

 

 

 

 

 

Biarritz célèbre, cette année, le centenaire de l’installation de la première maison de couture de Gabrielle Chanel en 1915 et France 3 Aquitaine rend hommage à Mademoiselle.

Après l’ouverture des boutiques de chapeaux à Paris en 1910, à Deauville en 1913 et forte d’une réputation déjà bien installée, Gabrielle Chanel décide de suivre, à Biarritz, ses riches clientes qui fuient Paris et la côte normande à cause de la Première guerre mondiale.

La côte basque est réputée pour sa vie sportive grâce aux bains de mer et Biarritz, pour sa vie mondaine, notamment les soirées à l’hôtel du Palais.

Gabrielle pense que la proximité de l’Espagne, pays neutre, lui apportera de nouveaux clients : ceux de la Cour et des grandes fortunes espagnoles. L’avenir montrera qu’elle avait raison…

 

Boutique Chanel à Biarritz 1915 L'Esprit de Gabrielle

 

La première maison de Couture CHANEL est située au cœur de la ville de Biarritz, dans la villa Larralde située rue Gardères, face au casino. Les ateliers biarrots emploieront jusqu’à 60 couturières basques, dont les plus expertes rejoindront la rue Cambon.

Gabrielle Chanel invente à Biarritz une silhouette sportive : des chevilles dégagées par des jupes ou des robes raccourcies, des vêtements simples aux lignes étudiées et aux matières souples.

Elle impose une modernité dont elle est la meilleure ambassadrice.

 Gabrielle Chanel à Biarritz 1920 L'Esprit de Gabrielle

 

Le magazine du Pays Basque (France 3 Aquitaine) de Stéphanie Deschamps,  Emmanuel Galerne et Francince Bétat consacre le reportage ci-dessous intitulé « Coco Chanel, les années Biarritz » :

 

 

 

Crédit vidéo : © France 3 Aquitaine, le magazine du Pays Basque
Crédit photos : © Chanel © Seeberger Frères © Getty images

Enregistrer

Bibliographie : tout sur Gabrielle Chanel

La bible des Chaneliens


L’irrégulière ou mon itinéraire Chanel

Edmonde Charles-Roux, Ed. Grasset (1974, réédité en 2008 au Livre de Poche).

Le Temps Chanel
Edmonde Charles-Roux, Ed. de la Martinière · Ed. Grasset (1979)

J’ai dédié un article à ces deux ouvrages : cliquez ici pour le consulter.

 

Par ordre chronologique de parution


Notre Chanel

Jean Lebrun, Ed. Bleu autour (2014)

La petite veste noire, un classique revisité
Karl Lagerfeld & Carine Roitfeld, Ed. Steidl (2014)

Chanel : mode, joaillerie, parfum
François Baudot & Françoise Aveline, Ed. Assouline (2013)

Culture Chanel
Catalogue de l’exposition, ouvrage collectif, Ed. de la Martinière (2013)

Chanel & Co, Les amies de Coco
de Marie-Dominique Lelièvre, Ed. Denoël (2013)

Coco Chanel
Pascale Frey & Bernard Ciccolini, Ed. Naïve (2013)

Mademoiselle dite Coco
Madeleine Mansiet-Bethaud, Ed. de Borée (2013)

Coco Chanel
Elisabeth Weissman, Ed. Libretto (2013)

Le Petit Livre de Chanel
Emma Baxter-Wright, Ed. Eyrolles (2012)

Dans le lit de l’ennemi
Hal Vaughan, Ed. Albin Michel (2012)

Les bijoux de Chanel
Patrick Mauriès, Ed. de La Martinière (2012)

Coco Chanel, une icône
Catherine de Montalembert, Ed. de la Martinière (2012)

Chanel intime
Isabelle Fiemeyer, Ed. Flammarion (2011)

Chanel, sa vie
Justine Picardie, Ed. Steidl (2010)

Chanel
Jean Leymarie, Ed. de La Martinière (2010)

Misia Sert & Coco Chanel
Dominique Laty, Ed. Odile Jacob (2009)

Coco Chanel
Henry Gidel, Ed. Flammarion (2000)

Coco Chanel, un parfum de mystère
Isabelle Fiemeyer, Ed. Payot & Rivages (1999)

Mémoire de Coco
Louise de Vilmorin, Ed. Gallimard (1999)

Coco Chanel, la passion foudroyée
Sophie Troubac, Ed. Sauret (1995)

Chanel m’a dit
Lilou Marquand, Ed. JC Lattès (1990)

Coco Chanel
Marcel Haedrich, Ed. Belfond (1987)

Chanel Solitaire
Claude Delay, Ed. Gallimard (1983)

L’Allure de Chanel
Paul Morand, Ed. Hermann (1976)

Coco Chanel secrète
Marcel Haedrich, Ed. Robert Laffont (1971)

Prisons et paradis
Colette, Ed. Fayard (1932)

La bible des Chaneliens

l'irrégulière le temps chanel

L’Irrégulière, ou mon itinéraire Chanel est une biographie très bien documentée, écrite par Edmonde Charles-Roux, journaliste à Elle, Paris Match et Vogue, qui côtoyait régulièrement Coco. En 1974, soit trois ans après la disparition de Gabrielle Chanel, elle publie ce livre magnifique sur lequel elle travaillait depuis de nombreuses années.

Je relis ce livre toujours avec beaucoup de plaisir car il est écrit comme une véritable enquête policière à travers la vie de Coco Chanel et surtout celle qu’elle s’évertuait à cacher ou travestir ! Le récit est chronologique et, grâce à la formidable plume d’Edmonde Charles-Roux, il nous plonge  la fois dans la vie de Chanel et remet, avec beaucoup de précision et moultes anecdotes, l’histoire dans son contexte, dans toutes les époques qu’elle a traversées et les personnages qu’elle a côtoyés.

Edmonde Charles-Roux

Edmonde Charles-Roux © DR

L’irrégulière ou mon itinéraire Chanel Edmonde Charles-Roux,
Ed. Grasset (1974, réédité en 2008 au Livre de Poche).

 

 

Le Temps Chanel d’Edmonde Charles-Roux est un beau livre, richement illustré. Il est, pour moi, indissociable de LIrrégulière car il est le complément idéal de la biographie de Chanel. Les textes sont courts, parfaitement ciselés et l’abondante iconographie permet de se (re)plonger dans le siècle dernier. La réédition de 2004 a été revue et augmentée par l’auteur.

Le Temps Chanel Edmonde Charles-Roux,
Ed. de la Martinière · Ed. Grasset (1979)

 

Crédit photos  : DR

Enregistrer

Les films consacrés à Gabrielle Chanel

Films Coco Chanel Esprit de Gabrielle

 

COCO AVANT CHANEL

Film d’Anne Fontaine (2009), d’après le livre d’Emonde Charles-Roux, L’Irrégulière, avec Audrey Tautou (Gabrielle Chanel), Benoît Poelvoorde (Etienne Balsan), Alessandro Nivola (Boy Capel), Marie Gillain (Adrienne), Emmanuelle Devos (Emilienne d’Alençon)…

 

 

 

COCO CHANEL & IGOR STRAVINSKY

Film de Jan Kounen (2009), d’après le roman de Chris Greenhalgh, Coco et Igor, avec Anna Mouglalis (Coco Chanel), Mads Mikkelsen (Igor Stravinsky), Elena Morozova (Catherine Stravinsky), Natacha Lindinger (Misia Sert), Grigori Manoukov (Serge de Diaghilev)…

 

 

COCO CHANEL

Téléfilm en deux épisodes de Christian Duguay (2008) avec Barbara Bobulova (Coco Chanel jeune), Shirley MacLaine (Coco Chanel âgée), Olivier Sitruk (Boy Capel), Sagamore Stevenin (Etienne Balsan), Malcolm McDowell (Marc Bouchier)…

 

 

CHANEL CHANEL

Documentaire de (2009) de Eila Hershon et Roberto Guerra (en anglais).

 

SIGNE CHANEL

Documentaire de Loïc Prigent (2005) en cinq épisodes, consacrés à la création d’une collection de haute-couture : la création, le travail, l’entourage et les à-côtés de la collection, de l’atelier et du défilé.

 

CHANEL SOLITAIRE

Téléfilm de George Kaczender (1981), d’après de roman éponyme de Claude Delay, avec Marie-France Pisier (Coco Chanel), Dimothy Dalton (Boy Capel), Rutger Hauer (Etienne Balsan), Brigitte Fossey (Adrienne), Karen Black (Emilienne d’Alençon)…

 

 

 Crédit photos & vidéos : © DR

Enregistrer

Enregistrer

Les Cévennes, berceau des Chanel

Cevennes Coco Chanel Esprit de Gabrielle

 

Le berceau des Chanel est l’âpre pays cévenol, le pays du sabot et de la châtaigne : la haute vallée de la Sèze, aux confins du Gard et de l’Ardèche. On retrouve trace des arrières-arrières-grands-parents de Gabrielle,  Antoine Chanel & Anne Violette, dès 1648 dans le village de Mâlons, près de Genolhac dans le département du Gard. Son arrière-grand-père, Joseph Chanel, devient propriétaire et cabaretier à Ponteils-et-Brésis, hameau cévenol au cœur d’une forêt de châtaigniers, village d’où le grand-père de Gabrielle, partira travailler dans une magnanerie avant de gagner Nîmes.

Aujourd’hui communément appelé « Mas Chanel », cette propriété, jadis auberge, existe toujours.

Le père de Gabrielle, Albert Chanel est un camelot originaire du Gard et Jeanne Devolle, sa mère, une couturière originaire de Courpière (à 10 km de Thiers, dans le Puy-de-Dôme).

 

Ponteils-et-Brésis

Portes Cevennes origines Coco ChanelVéritable porte d’entrée des Hautes-Cévennes au pied du Mont Lozère, Ponteils-et-Brésis se situe en périphérie du Parc national des Cévennes. C’est hameau aux toits de lauze, comme il en existe de nombreux dans la région. Dans les hauts de la commune, font face, un peu comme sur un belvédère, le versant oriental du mont Lozère et Portes et son château, surnommé le Vaisseau des Cévennes en raison de sa proue en pierre spectaculaire et unique en Europe.

 

Les Cévennes

Contrairement à d’autres régions françaises, les Cévennes n’ont jamais connu un centre administratif et politique unique. Aujourd’hui encore, cette région reste partagée entre plusieurs départements, le Gard et la Lozère pour l’essentiel, mais aussi l’Ardèche et l’Hérault.

Pourtant, de l’implantation du protestantisme aux faits d’armes de la Résistance, du temps des Camisards à celui du royaume du châtaignier, en passant par la révolution industrielle où se développeront la culture de la soie et l’extraction du charbon, la place de cette terre de refuge est unique dans l’histoire de la France.

Les Causses et les Cévennes sont inscrites, depuis le 28 juin 2011, au Patrimoine mondial de l’Unesco au titre de paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen. Cette reconnaissance consacre la valeur d’un site exceptionnel dont les paysages ont été façonnés par la main de l’homme depuis des millénaires.

 

Cevennes

 

Crédit photos : © DR

Enregistrer

CHANEL’s charming chemise dress (1916)

En 1916, le magazine américain Harper’s Bazaar publia le premier modèle jamais reproduit de Gabrielle Chanel : une robe de la collection de Biarritz.

Le modèle est très pur : pas de corsage, pas de ruchés, pas de volants… La robe est d’une grande séduction mais sans le moindre rappel des tenues d’avant-guerre.

Chanel's charming chemise dress_1916

Le vêtement est fendu en V, sans encolure et sans corsage. Il s’ouvre sur un gilet de coupe masculine qui, entre ses revers, laisse apparaître le cou nu (quelle audace, à l’époque !).

Pas de bouffants aux manches mais un fourreau gainant le bras, de l’épaule jusqu’au poignet, comme un bas.

Pas de corsage, ni d’encolure compliquée.

La taille est complètement gommée et a presque disparu… Elle est faite d’une écharpe à longs pans, glissant autour des hanches et aux couleurs de la robe.

Le chapeau à large bord est sobre et sans fioritures : pas de voiles, ni de pleureuses, ses grandes plumes d’autruche qui ornaient les chapeaux des dames depuis le début du siècle. En revanche, la bande de garniture était en zibeline (et non en ruban), détail précieux et discret rappel du manchon.
C’est la première que l’on voyait une femme porter de la fourrure comme cela !

Gabrielle Chanel du attendre quatre ans pour que la presse française s’intéresse vraiment à ses créations…

 

 

 

 

 

Crédit photo : © DR

Enregistrer

Gabrielle Chanel (1883-1971) – Repères chronologiques

Esprit de Gabrielle L'héritage de Coco Chanel espritdegabrielle.com

1883  Gabrielle Chanel naît à Saumur le 19 août

1895  Décès de sa mère. Son père l’abandonne avec ses sœurs Julia-Berthe et Antoinette à l’orphelinat d’Aubazine, près de Brive-la-Gaillarde.

1901-1903  Entre au pensionnat Notre-Dame à Moulins où elle retrouve sa tante Adrienne.

1903-1906  Toujours à Moulins, elle est employée avec Adrienne dans une maison de confection pour dames. Rencontre Etienne Balsan au café-concert La Rotonde.

1906-1908  Etienne Balsan l’invite dans sa propriété de Royallieu, près de Compiègne.

1908  Rencontre Arthur Capel, dit Boy, son grand amour.

1909  Ouvre un atelier de modiste à Paris, boulevard Malesherbes.

1910  Ouverture d’une boutique de chapeaux, Chanel Modes, au 21, rue Cambon. Ses canotiers font sensation.
Après le suicide de sa sœur Julia-Berthe, elle prend en charge son neveu, André Palasse, âgé de six ans et l’élève comme son fils.

1913  Toujours en tant que modiste, ouvre une boutique à Deauville. Aux chapeaux s’ajoutent rapidement des marinières, des vestes et des blouses.

1914  Lance le jersey.

1915  Ouverture de la première maison de couture CHANEL, à Biarritz.

1916  Premiers articles dans la presse américaine : son premier modèle est publié dans Harper’s Bazaar avec, pour légende, « the charming chemise dress« . Mademoiselle emploie alors 300 personnes et rembourse Boy Capel.

1917  Lance la mode des cheveux courts. Rencontre Misia Sert qui la fait admettre dans le cercle des artistes.

1918  Agrandit sa boutique parisienne et s’installe au 31, rue Cambon.

1919  Décès de Boy Capel le 22 décembre, dans un accident de voiture.

1920  Anéantie, elle voyage à Venise avec Misia et José-Maria Sert. Loue la villa Bel Respiro à Garches où elle accueille Igor Stravinski et sa famille. Suicide de sa sœur cadette Antoinette : Coco est la seule survivante du trio d’Aubazine.

1920-1921  Liaison avec le grand-duc Dimitri, qu’elle connaissait de longue date. Sa mode s’enrichit de broderies et de fourrures, de motifs traditionnels russes et de croix byzantines.

1921-1925  Liaison avec Pierre Reverdy.

1921  Lancement du N°5 qui fera sa fortune. Quitte Bel Respiro à Garches pour l’hôtel particulier de Rohan-Montbazon au 29, rue du faubourg Saint-Honoré à Paris

1922  Jean Cocteau la sollicite pour créer les costumes d’Antigone. Lance  N°22.

1923  Rencontre Pierre et Paul Wertheimer, à Deauville.

1924  Création de la Société des parfums CHANEL avec les Wertheimer.
Création des costumes pour Le Train bleu, créé par les Ballets russes.
Création d’un atelier de bijoux fantaisie, confié à Etienne de Beaumont.

1925  André Palasse se marie. Gabrielle Chanel lui offre le château de Corbères, dans les Pyrénées.
Lance le parfum : Gardénia.

1925-1930  Liaison avec le duc de Westminster.
Sa mode s’inspire de l’élégance et de la décontraction à l’anglaise, s’enrichit de tweeds moelleux, de cardigans en cachemire et de chandails chics, de boutons dorés et de bérets.

1926  Lancement de la « petite robe noire », saluée par Vogue comme le nouvel uniforme de la femme moderne. Pierre Reverdy se retire à Solesmes. Lance le parfum Bois des îles.

1927  Lance le parfum Cuir de Russie.

1928  Fait construire la villa La Pausa, sur les hauteurs de Roquebrune. Mademoiselle Chanel installe son appartement rue Cambon au style unique.

1929  Création d’un boutique d’accessoires à l’intérieur de la maison de couture.

1931 Signe un contrat de un million de dollars par an avec Samuel Goldwyn pour la création de costumes pour le cinéma hollywoodien. Mademoiselle Chanel est sous contrat avec United Artists. Elle crée les robes portées par Gloria Swanson dans le film « Ce soir ou jamais« , sa première collaboration.
Chanel emploie 2 400 personnes dans ses ateliers.
Liaison avec Paul Iribe.

1932  Création de la collection Bijoux de Diamants.

1934  Mademoiselle Chanel développe la création de bijoux fantaisie : elle créé un atelier spécialisé avec l’aide du comte Etienne de Beaumont et du duc Fulco di Verdura. Les bijoux CHANEL mélangent des gemmes de couleur et les longs sautoirs en métal doré.

1935  Coco Chanel est à l’apogée de sa renommée. Elle emploie près de 4 000 ouvrières et vend près de 28 000 modèles par an à travers le monde.
Paul Iribe meurt sous ses yeux à La Pausa en jouant au tennis.
Devenue insomniaque, elle doit prendre une dose de Sédol chaque soir pour pouvoir dormir.

1936  Quitte le Faubourg Saint-Honoré et s’installe au Ritz, dans un suite donnant sur la place Vendôme, qu’elle occupera jusqu’à la guerre.

1938  Eté à La Pausa, en compagnie de Salvador Dali et Gala, Maria de Grammont, Pierre Reverdy et Gabrielle Palasse.

1939  Création des costumes pour La Règle du jeu de Jean Renoir.
Ferme la maison de couture Chanel dès la déclaration de guerre.
Seule la boutique de parfums et d’accessoires reste ouverte au 31, rue Cambon.
Liaison avec Hans Günther von Dincklage.

1940  Quitte sa suite du Ritz pour une chambre, plus modeste, sous les combles, donnant sur la rue Cambon.
Tente de faire libérer André Palasse, son « fils ».

1944  Voyage à Berlin pour des tentatives de négociations de paix séparée.

1945  Création de trois parfums en Suisse, sous le nom de Mademoiselle Chanel : N°1, N°2 et N°31.

1946  Voyage à New York pendant quatre mois.

1947  Nouveau contrat avec les Wertheimer : elle obtient 2 % sur tous les parfums CHANEL vendus dans le monde, plus la prise en charge de son train de vie.

1950  Décès de Misia Sert.

1953  Réouverture de la maison de couture après quatorze ans d’absence. Pierre Wertheimer la soutient inconditionnellement.
Décès du duc de Westminster.
Gabrielle Chanel se sépare de La Pausa.

1954  Gabrielle Chanel dévoile sa nouvelle collection le 5 février 1954. Elle a soixante et onze ans. Le défilé commence par un tailleur en jersey, le N°5.
Décès d’Etienne Balsan.

1955  Naissance du sac matelassé avec une bandoulière en chaîne, emblème de la Maison CHANEL. Elle le nomme 2.55. Lancement de la première eau de toilette masculine de CHANEL, Pour Monsieur.
Stanley Neiman Marcus, propriétaire des grands magasins de Dallas, remet à Mademoiselle Chanel l’oscar de la Mode qui honore « la créatrice la plus influente du XXe siècle ».

1956  Naissance du célèbre « tailleur Chanel ».
Décès de sa tante Adrienne.

1957  Reçoit le « Neiman Marcus Award » à Dallas

1959  Le flacon du N°5 fait son au musée d’Art moderne (MoMA) de New York, une consécration !

1960  Décès de Pierre Reverdy.

1965  Décès de Pierre Wertheimer. Gabrielle rédige son testament et crée la fondation COGA (pour Coco-Gabrielle), destiné à verser des pensions à certaines personnes après sa mort.

1967  Range et déchire plus qu’à l’accoutumée, remet ses documents les plus précieux à Gabrielle Palasse-Labrunie et lui fait livrer les meubles de Boy Capel.

1970  La comédie musicale Coco est créée à Broadway avec Katherine Hepburn.
Lancement du N°19.

1971  Meurt à Paris le 10 janvier dans sa chambre du Ritz.
Elle est enterrée au cimetière Le Bois de Vaux à Lausanne.

 

 

Enregistrer

Enregistrer