A voir (ou revoir) sur Karl Lagerfeld

Temps de lecture : 4 minutes

 

7 DAYS OUT (NETFLIX)

 

chanel-spring-summer-2018-haute-couture-finale Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

Un des 7 épisodes de la série de documentaires Netflix « 7 Days Out » est consacré à la collection Haute Couture printemps-été 2018 de CHANEL. Le réalisateur Andrew Rossi a documenté les derniers préparatifs pour le défilé à Paris en suivant de façon inédite le Directeur artistique de CHANEL, Karl Lagerfeld et son équipe. Du studio aux ateliers Haute Couture, en passant par les ateliers des Métiers d’Art de CHANEL, l’épisode montre Karl Lagerfeld et son équipe donner vie à ses créations.

Lire un précédent article sur Esprit de Gabrielle :  https://espritdegabrielle.com/dans-les-coulisses-creation-chanel-avec-netflix/

 

KARL LAGERFELD SE DESSINE

 

CHANEL Karl Lagerfeld Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

Le célèbre et extravagant couturier raconte sa vie personnelle et sa carrière en dessins. Un auto-portrait drôle, vif et unique. Jamais le créateur ne s’était raconté de cette façon : assis à son bureau, bloc et feutres en main, Karl Lagerfeld croque les événements de sa vie et de sa carrière, en les ponctuant de commentaires et de bribes de récits intime, vifs, teintés d’autodérision et parfois même d’émotion. Après s’être dessiné dans sa tenue du matin, il esquisse son enfance (sa maison, ses parents, ses vêtements déjà originaux…), ses premiers pas de couturier à Paris chez Balmain puis Jean Patou, avant qu’il ne devienne à partir de 1965 le grand mercenaire du prêt-à-porter et rencontre cinq ans plus tard l’homme de sa vie, le dandy Jacques de Basher…

Documentaire de Loïc Prigent (France, 2012, 52mn)
Coproduction : ARTE, Story Box Press, Deralf
Disponible aussi en DVD chez ARTE Editions

 

LAGERFELD CONFIDENTIEL

 

Lagerfeld Confidentiel Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

Fasciné par la « personne cachée derrière les lunettes », Rodolphe Marconi est habité par le projet d’un documentaire sur Karl Lagerfeld depuis plus de dix ans. Au travers d’un long métrage de référence, il se propose de percer « le mystère Karl Lagerfeld ». Rodolphe Marconi devient alors le dépositaire de sa vie quotidienne et Karl Lagerfeld s’implique sans retenue dans ce projet. Pour la première fois, Karl Lagerfeld accepte de partager son quotidien et fait confiance à un réalisateur.

Il n’y a à ce jour aucune biographie autorisée et les mémoires que rédigerait Karl Lagerfeld restent parfaitement secrètes. Rodolphe Marconi s’est mis au travail immédiatement après leur première rencontre. Il s’est ensuite associé avec Grégory Bernard et la société REALITISM FILMS pour financer le projet de façon originale, exclusivement grâce à des investisseurs privés.

Après trois ans de travail et au fil de plus de trois cent heures de tournage, Rodolphe Marconi dévoile avec un regard de cinéaste le quotidien de Karl Lagerfeld et l’intimité d’une personnalité restée secrète. Le spectateur participe à une promenade philosophique au plus près de son sujet : la préparation d’un vêtement, les interviews, le travail du photographe, sa collection de livres d’art, Chanel, Fendi, Lagerfeld Gallery (aujourd’hui la marque Karl Lagerfeld), les plus belles filles du monde, les actrices et personnalités du monde entier.
La caméra de Rodolphe Marconi s’approche au plus près d’une vie hyperactive et nous découvrons entre les lignes les moments pudiquement cachés de solitude, de douleur, de lecture, de profondeur.

Le réalisateur découvre un intellectuel insomniaque avide de littérature, de films, de peinture, fanatique d’Art Déco et d’art contemporain, d’esthétique poussée à l’extrême, de chic, de luxe et de beaux objets. Le caractère de Karl Lagerfeld nous est révélé : affectueux et autoritaire, plein d’humour, avec cette envie de faire des farces et de faire rire, de surprendre et d’être toujours là où on ne l’attend pas.

Rodolphe Marconi découvre enfin les instants bouleversants d’une vie, l’homme solitaire blessé par la mort de la personne qui a partagé sa vie durant des années, un homme qui ne supporte cependant pas la nostalgie : « Si vraiment c’était mieux avant, alors autant se suicider tout de suite« .

Rodolphe Marconi parvient avec ce long métrage sélectionné au festival de Berlin 2007, à mettre en confrontation les deux facettes de Karl Lagerfeld : son image de génie de la mode et de la communication, et celle moins connue d’un homme avide de lectures solitaires, de culture et de réflexion. Ce film est un portrait intimiste et humain sur un personnage hors du commun, se définissant lui-même comme un homme “dont le quotidien et le savoir-vivre sont en voie de disparition”.

 

Long métrage documentaire de Rodolphe Marconi (France, 2007)
Disponible en DVD

 

SIGNÉ CHANEL

 

Signé Chanel Loic Prigent Esprit de Gabrielle jeronimodiparigi-dev-esprit-de-gabrielle.pf1.wpserveur.net

 

 

Des premiers croquis de Karl Lagerfeld à la vente aux clientes en passant par le travail quotidien dans les ateliers, Signé Chanel nous entraîne dans les coulisses de la rue Cambon. Une immersion tendre et passionnée, une plongée rare et intimiste dans les arcanes, les métiers anciens, la comédie humaine et le huis-clos d’une maison mythique à l’instant même où elle conçoit sa machine à rêve.

Lire un précédent article sur Esprit de Gabrielle en cliquant ici

Documentaire de Loïc Prigent (France, 2005/2012, 52mn)
Coproduction : ARTE France, Les Films d’ici, Lalala Productions
Disponible aussi en DVD chez ARTE Editions

 

Mention obligatoire : © espritdegabrielle.com
Crédits photos : © CHANEL – © Hedi Sliman – © DR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.