Gabrielle Chanel (1883-1971) – Repères chronologiques

Esprit de Gabrielle L'héritage de Coco Chanel jeronimodiparigi-dev-esprit-de-gabrielle.pf1.wpserveur.net

 

1883 . Gabrielle Chanel naît à l’hospice de Saumur (Maine-et-Loire) le 19 août

1884 . Mariage d’Albert Chanel et de Jeanne Devolle, les parents de Gabrielle

1895 . Décès de Jeanne Devolle à l’âge de 32 ans. Son père abandonne Gabrielle avec ses sœurs Julia-Berthe et Antoinette à l’orphelinat du couvent de l’abbaye d’Aubazine, près de Brive-la-Gaillarde. Gabrielle y reste six ans.

1901-1903 . Entre au pensionnat Notre-Dame à Moulins où elle retrouve sa tante Adrienne.

1903-1906 . Toujours à Moulins, elle est commise avec Adrienne dans une maison de confection pour dames. Rencontre Etienne Balsan au café-concert La Rotonde.

1906-1908 . Etienne Balsan invite Gabrielle dans sa propriété de Royallieu, près de Compiègne.

1908 . Rencontre Arthur Capel, dit Boy, son grand amour.

1909 . Ouvre un atelier de modiste à Paris, boulevard Malesherbes.

1910  Ouverture d’une boutique de chapeaux, Chanel Modes, au 21, rue Cambon. Ses canotiers font sensation.
Après le suicide de sa sœur Julia-Berthe, elle prend en charge son neveu, André Palasse, âgé de six ans et l’élève comme son fils.

1912 . Création des chapeaux pour la comédienne Gabrielle Dorziat. Lancement modeste de sa boutique.
Gabrielle s’installe avec Arthur Capel dans un appartement de l’avenue Gabriel.

1913 . Toujours en tant que modiste, ouvre une boutique à Deauville. Aux chapeaux s’ajoutent rapidement des marinières, des vestes et des blouses. La boutique est financée par un emprunt auprès d’Arthur Capel.
La même année, présenté au théâtre des Champs-Elysées, Le Sacre du Printemps d’Igor Stravinski fait scandale.

1914 . Gabrielle invente la mode sport. Elle utilise dans un premier temps le tricot puis lance le jersey. Le tailleur en jersey créé la mode et assure à Gabrielle Chanel renommée et fortune.
La caricaturiste Sem réalise un portait de Gabrielle Chanel qui accroît encore sa notoriété.

1915 . Ouverture de la première maison de couture CHANEL, à Biarritz.

1916 . Premiers articles dans la presse américaine : son premier modèle est publié dans Harper’s Bazaar avec, pour légende, « the charming chemise dress« . Mademoiselle emploie alors 300 personnes et rembourse Boy Capel.

1917 . Lance la mode des cheveux courts. Rencontre Misia Sert qui la fait admettre dans le cercle des artistes d’avant-garde.

1918 . Agrandit sa boutique parisienne et s’installe au 31, rue Cambon.

1919 . Décès de Boy Capel dans la nuit du 22 décembre, dans un accident de voiture près de Cannes.

1920 . Anéantie, elle voyage à Venise avec Misia et José-Maria Sert et retrouve le goût de vivre et de créer.
Loue la villa Bel Respiro à Garches où elle accueille Igor Stravinski et sa famille qui sont de retour de Suisse.
Suicide de sa sœur cadette Antoinette : Gabrielle est la seule survivante du trio d’Aubazine.

1920-1921 . Liaison avec le grand-duc Dimitri Pavlovitch, qu’elle connaissait de longue date. Sa mode s’enrichit de broderies et de fourrures, de motifs traditionnels russes et de croix byzantines.

1921-1925 . Liaison avec le poète cubiste Pierre Reverdy.

1921 . Lancement du N°5 créé par Ernest Beaux à Grasse. Ce parfum fera la fortune de Gabrielle.
Quitte Bel Respiro à Garches pour l’hôtel particulier de Rohan-Montbazon au 29, rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris.

1922 . Jean Cocteau sollicite Gabrielle Chanel pour créer les costumes d’Antigone. Elle pose pour le sculpteur Jacques Lipchitz.
Lancement du  N°22.

1923 . Rencontre Pierre et Paul Wertheimer, à Deauville. Ils s’associent pour l’exploitation des parfums.
S’occupe des funérailles de Raymond Radiguet, mort à vingt ans de la typhoïde.
C’est l’époque du Boeuf sur le toit, avec Max Jacob, Georges Auric et Jean Cocteau.
Rencontre et amitié avec Pablo Picasso.
Pose pour Marie Laurencin.

1924 . Création de la Société des parfums CHANEL avec les Wertheimer.
Création des costumes pour Antigone de Cocteau puis pour  Le Train bleu, créé par les Ballets russes.
Création d’un atelier de bijoux fantaisie, confié à Etienne de Beaumont.

1925 .  André Palasse se marie. Gabrielle Chanel lui offre le château de Corbères, dans les Pyrénées.
Lance le parfum Gardénia.

1925-1930 . Liaison avec le duc de Westminster. voyages à Londres et en Ecosse.
Sa mode s’inspire de l’élégance et de la décontraction à l’anglaise, s’enrichit de tweeds moelleux, de cardigans en cachemire et de chandails chics, de boutons dorés et de bérets.

1926 . Lancement de la « petite robe noire », saluée par Vogue comme le nouvel uniforme de la femme moderne.
Pierre Reverdy se retire à Solesmes.
Lance le parfum Bois des îles.

1927 . Lance le parfum Cuir de Russie.

1928 . Fait construire la villa La Pausa, sur les hauteurs de Roquebrune. Mademoiselle Chanel aménage la salon des glaces de la rue Cambon et y installe son appartement au style unique.

1929 . Création d’un boutique d’accessoires à l’intérieur de la maison de couture.
Mort de Serge de Diaghilev à Venise. Gabrielle s’occupe des obsèques au cimetière San Michele.

1930 . Pose pour le peintre Christian Bérard. Participe à la scène dite de la loge dans le long-métrage Le sang du poète de Jean Cocteau.

1931 . Signe un contrat de un million de dollars par an avec Samuel Goldwyn pour la création de costumes pour le cinéma hollywoodien. Mademoiselle Chanel est sous contrat avec United Artists. Elle crée les robes portées par Gloria Swanson dans le film Ce soir ou jamais, sa première collaboration.
CHANEL emploie 2 400 personnes dans ses ateliers.
Liaison avec l’illustrateur et décorateur d’origine basque, Paul Iribe.

1932 .  Création de la collection Bijoux de Diamants. Le 7 novembre, ouverture de l’exposition réalisée avec le comte Etienne de Beaumont et le duc Fulco Di Verdura.

1934 . Mademoiselle Chanel développe la création de bijoux fantaisie : elle créé un atelier spécialisé avec l’aide du comte Etienne de Beaumont et du duc Fulco di Verdura. Les bijoux CHANEL mélangent des gemmes de couleur et les longs sautoirs en métal doré.

1935 . Gabrielle Chanel est à l’apogée de sa renommée. Elle emploie près de 4 000 ouvrières et vend près de 28 000 modèles par an à travers le monde.
Paul Iribe meurt d’une crise cardiaque sous ses yeux à La Pausa en jouant au tennis.
Devenue insomniaque, elle doit prendre une dose de Sédol chaque soir pour pouvoir dormir.

1936 . Quitte le Faubourg Saint-Honoré et s’installe au Ritz, dans un suite donnant sur la place Vendôme, qu’elle occupera jusqu’à la guerre. Une porte du Ritz s’ouvre rue Cambon, quasiment en face du 31.
Face aux grèves du Front Populaire, Gabrielle affronte une timide occupation de la rue Cambon. Elle doit céder.
Fermeture de la maison de vacances pour ouvrières à Mimizan dans les Landes.

1937 . Participe à l’Exposition universelle de Paris avec Christian Bérard.
Création des costumes pour La Marseillaise de Jean Renoir.

1938 . Eté à La Pausa, en compagnie de Salvador Dali et Gala, Maria de Grammont, Pierre Reverdy et Gabrielle Palasse.

1939 . Création des costumes pour La Règle du jeu de Jean Renoir.
Fermeture de la maison de couture CHANEL dès la déclaration de guerre le 3 septembre.
Seule la boutique de parfums et d’accessoires reste ouverte au 31, rue Cambon.
Liaison avec le baron Hans Günther von Dincklage.

1940 . Quitte sa suite du Ritz pour une chambre, plus modeste, sous les combles, donnant sur la rue Cambon.
Tente de faire libérer André Palasse, son « fils ».
Cassandre exécute le portrait de Gabrielle Chanel en pied.

1944 . Voyage à Berlin pour des tentatives de négociations de paix séparée. Départ pour la Suisse.

1945 . Crée pour ses amies,  trois parfums en Suisse, sous le nom de Mademoiselle Chanel : N°1, N°2 et N°31.

1946 . Voyage à New York pendant quatre mois avec Gabrielle Palasse.

1947 . Nouveau contrat avec les Wertheimer : elle obtient 2 % sur tous les parfums CHANEL vendus dans le monde, plus la prise en charge de son train de vie.

1950 . Décès de Misia Sert.

1953 . Réouverture de la maison de couture après quatorze ans d’absence. Pierre Wertheimer la soutient inconditionnellement.
Décès du duc de Westminster.
Gabrielle Chanel se sépare de La Pausa.

1954 . Gabrielle Chanel dévoile sa nouvelle collection le 5 février 1954. Elle a soixante et onze ans. Le défilé commence par un tailleur en jersey, le N°5. Elle est éreintée par la presse française mais fait la couverture de Vogue et de Elle.
Décès d’Etienne Balsan.

1955 . Naissance du sac matelassé avec une bandoulière en chaîne, emblème de la Maison CHANEL. Elle le nomme 2.55. Lancement de la première eau de toilette masculine de CHANEL, Pour Monsieur.
Stanley Neiman Marcus, propriétaire des grands magasins de Dallas, remet à Mademoiselle Chanel l’oscar de la Mode qui honore « la créatrice la plus influente du XXe siècle ».

1956 . Naissance du célèbre tailleur CHANEL.
Crée les costumes pour la pièce de théâtre Thé et Sympathie avec Ingrid Bergman.
Décès de sa tante Adrienne.

1957 . Reçoit, à Dallas, le « Neiman Marcus Award » qui la consacre créatrice la plus influente du siècle.

1958 . Crée les costumes du film Les Amants de Louis Malle, avec Jeanne Moreau.

1959 . Le flacon du N°5 fait son au musée d’Art moderne (MoMA) de New York, une consécration !
Crée les costumes pour le film Les Liaisons dangereuses de Roger Vadim, avec Gérard Philippe et Jeanne Moreau.

1960 . Décès de Pierre Reverdy qui vivait retiré près de l’abbaye de Solesmes.

1961 . Crée les costumes de Delphine Seyrig pour le film L’année dernière à Marienbad d’Alain Resnais.

1962 . Crée les costumes de Romy Schneider pour le film à épisodes Boccace 70 de Luchino Visconti.

1965 . Décès de Pierre Wertheimer.
Gabrielle rédige son testament et crée la fondation COGA (pour Coco-Gabrielle), destiné à verser des pensions à certaines personnes après sa mort.

1967  Range et déchire plus qu’à l’accoutumée, remet ses documents les plus précieux à Gabrielle Palasse-Labrunie et lui fait livrer les meubles de Boy Capel.

1970  La comédie musicale Coco est créée à Broadway avec Katherine Hepburn. Les costumes sont de Cecil Beaton.
Lancement du parfum N°19.

1971  Meurt à Paris le dimanche 10 janvier dans sa chambre du Ritz.
Elle est enterrée au cimetière Le Bois de Vaux à Lausanne. Gabrielle avait choisi elle-même le cimetière, imagine sa tombe et demandé au marin de sa nièce Gabrielle Palasse-Labrunie de la dessine et d’y sculpter cinq lions.

 

Mention obligatoire : © espritdegabrielle.com
Crédit photos : Chanel – DR

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.