Gaspard Ulliel, envoûtant dans le nouveau film BLEU DE CHANEL

Réalisé par Steve McQueen, oscarisé pour Twelve Years a Slave, le nouveau spot du parfum masculin de CHANEL met en scène un Gaspard Ulliel plus énigmatique et élégant que jamais. Pour la troisième fois, l’acteur aux yeux azur incarne l’homme BLEU DE CHANEL dans une campagne publicitaire intrigante.

Gaspard Ulliel Bleu de Chanel Parfum Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

Après avoir dévoilé deux spots publicitaires de l’intemporel parfum BLEU DE CHANEL, en 2010 par Martin Scorsese et en 2015 par James Gray, CHANEL lève le voile sur sa nouvelle interprétation de la fragrance masculine avec un court-métrage mettant en scène Gaspard Ulliel.

Suivant le fil conducteur de l’élan de liberté insufflé dès la première campagne, le clip réalisé cette fois par Steve McQueen (réalisateur oscarisé pour Twelve Years a Slave) présente un homme qui a mûri, qui semble plus apaisé, en quête d’une certaine paix intérieure. Gaspard Ulliel, plusieurs fois récompensé par un César (Un long dimanche de fiançailles, Saint Laurent, Juste la fin du monde) se transforme en un homme énigmatique au regard hypnotique.

Tourné à Bangkok, le film insère également des scènes sous-marines tournées à Londres qui ont poussé le comédien à se dépasser. Rythmées par le morceau Starman de David Bowie, la bande sonore ne fait que renforcer l’aura mystérieuse qui plane dans ce spot publicitaire, baigné dans une lumière bleu nuit en référence au parfum signature.

Bleu de Chanel Parfum Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

Le clip se conclut par la phrase It’s right in front of you, c’est juste devant toi. Comme si ce qu’il cherchait se trouvait devant lui, sous ses yeux, depuis le départ. Telle une évidence.
« Je trouve que cette phrase résume parfaitement l’histoire de ce nouvel homme BLEU DE CHANEL, confie Gaspard Ulliel. Elle prend presque le contre-pied du premier film, qui avait suscité beaucoup d’interrogations à l’époque. Cette fois, elle parle d’elle-même : l’évidence est juste devant nous, il suffit juste de sortir d’une forme de cécité et de savoir poser notre regard là où il faut. Ce qui est amusant c’est que le début du film laisse à penser que le héros part à la recherche d’une femme dont il a croisé le regard dans le building voisin, mais au final, on réalise qu’il cherche autre chose… En fait, je pense qu’il ne sait toujours pas où le trouver mais qu’il sait désormais ce qu’il cherche. Il ne veut plus rêver sa vie, mais vivre son rêve. »

 

 

 

Mention obligatoire : © espritdegabrielle.com
Crédits photos & vidéos : © CHANEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.