L’Epi de blé par Salvador Dali

Epi de blé Salvador Dali Coco Chanel Esprit de Gabrielle jeronimodiparigi-dev-esprit-de-gabrielle.pf1.wpserveur.net

 

Salvador Dali, ami de Mademoiselle Chanel comme beaucoup d’artistes de la première moitié du XXe siècle, lui peint un épi de blé porte-bonheur en 1947.
Elle ne s’en séparera jamais.

C’est l’une des rares peintures que Chanel possèdera.

L’œuvre est restée posée sur une étagère de son appartement au 31, rue Cambon à Paris.

Salvador Dali a effectué un séjour de cinq mois à partir de septembre 1938 à La Pausa, la maison de Mademoiselle Chanel à Roquebrune-Cap-Martin. Ce fut, pour le peintre, un lieu de transition avant son long séjour de huit années aux États-Unis.

 

Le blé, symbole de prospérité

 

Le blé est un symbole récurrent dans l’univers de Gabrielle Chanel et elle en fera un de ses objets fétiches.

Dans son appartement de la rue Cambon, on retrouve le blé porte-bonheur sous forme de bouquet en laiton, en bois doré sur la cheminée du salon, en gerbe d’or qui figure le pied d’une table basse…

 

Chanel blé prospérité appartement rue Cambon Dali Lagerfeld Esprit de Gabrielle Espritdegabrielle.com

Karl Lagerfeld a réutilisé des épis de blé pour la collection haute couture printemps-été 2010 en créant des tailleurs et des robes bordés d’épis de blé (photo ci-dessus) et en a parsemé des ceintures-chaînes, des bracelets, des serre-têtes, des colliers ou encore des plastrons.

 

L’épi de blé, 1947
Huile sur toile (51 x 30 cm)
Signé et daté dans l’angle inférieur droit : Gala Salvador Dali 1947
Collection CHANEL

 

Mention obligatoire : © espritdegabrielle.com
Crédit photo : © Fondation Gala-Salvador Dali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.