L’épée d’académicien de Jean Cocteau

 Jean Cocteau - Coco Chanel Esprit de Gabrielle

Gabrielle Chanel et Jean Cocteau

 

Jean Cocteau (1889-1963), écrivain, poète, auteur dramatique, peintre, chorégraphe et cinéaste a été élu à l’Académie française le 3 mars 1955.

Tous les membres de l’Institut porte l’habit vert, en drap bleu foncé ou noir et brodé de rameaux d’olivier vert et or et l’épée, signe, à l’origine, de l’appartenance à la Maison du roi. Traditionnellement, la poignée de l’épée porte les symboles représentant la vie et l’œuvre du futur académicien. Son épée, emblème de sa personnalité, est généralement offerte au nouvel académicien par ses amis et ses admirateurs , au cours d’une cérémonie qui précède la réception officielle.

 

Jean Cocteau épée académicien Esprit de Gabrielle

 

Dessinée par Jean Cocteau lui-même, cette épée a été fabriquée par la Maison Cartier. Comme le veut la tradition, elle lui fut offerte, par ses amis ; les rubis et le diamant formant une étoile par Francine Weisweiller et l’émeraude de 2,84 carats au centre de la lyre, par Gabrielle Chanel.

 

Jean Cocteau Académie française Esprit de Gabrielle

 

D’une longueur de 87 cm, la lame provient d’une armurerie de Tolède.

Le profil d’Orphée, dont le mythe hanta Jean Cocteau, forme la branche.

Sa lyre en ivoire, ornée d’une émeraude et de deux rubis, somme le pommeau.

Une étoffe d’or enroulée autour de la fusée, à la manière d’une draperie sur la colonne d’un théâtre antique, évoque la tragédie.

Sur le bouton du fourreau figure la signature du poète : ses initiales accompagnées du signe en étoile qu’il y joignait toujours. Ce signe se retrouve sur la garde, sous la forme d’une étoile à six branches (chacune terminée par un rubis) et au centre de laquelle est placé un diamant. L’étoile se détache sur un disque d’ivoire tandis que la garde elle-même prend la forme d’un fusain évoquant l’œuvre graphique de l’artiste.

Sur le fourreau, un motif inspiré des grilles du jardin du Palais-Royal rappelle l’endroit où habitait Jean Cocteau tandis qu’à l’embout, une main fermée sur une boule en ivoire évoque la pierre enrobée de neige des Enfants terribles, film écrit par Cocteau d’après son roman éponyme de 1929 et réalisé par Jean-Pierre Melville en 1950.

 

Jean Cocteau épée académicien Esprit de Gabrielle

 

 

Mention obligatoire : © espritdegabrielle.com
Crédits photos : © DR © Cartier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *