A LIRE : Lewis et Irène de Paul Morand

Temps de lecture : 3 minutes

Lewis et irene CHANEL Paul Morand Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

Écrivain et diplomate, Paul Morand (1888-1976) fait partie du cercle de Gabrielle Chanel. Dans les années vingt, son écriture, sa liberté, comme sa manière de conduire sa vie, trouvent un écho dans le style que Chanel parvient à imposer.

Paul Morand connait et apprécie Boy Capel. Il s’inspire librement du couple qu’il forme avec Gabrielle Chanel pour écrire Lewis et Irène, un roman publié en 1924 dont l’exemplaire figurant dans la bibliothèque de Mademoiselle Chanel porte la dédicace : « Ce Lewis qui rappelle un peu Boy Capel ».

Lewis et Irène relate une relation d’affaires doublée d’une relation amoureuse, en moins de deux cents pages, au style étincelant.

Comme Gabrielle Chanel, Paul Morand est un habitué de Venise dont il apprécie les aspects cosmopolites et les mondanités. En 1976, il publiera Venises qui sera son dernier livre.

Il laissera également un ouvrage L’Allure de Chanel dans lequel il relate ses conversations avec Gabrielle Chanel.

 

Gabrielle Chanel, Boy Capel et Constant Say sur la plage à Saint-Jean-de-Luz Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.comGabrielle Chanel, Boy Capel et Constant Say sur la plage à Saint-Jean-de-Luz

 

LEWIS ET IRÈNE

 

Jeune financier que les cours de la Bourse préoccupent plus que les femmes, Lewis tombe amoureux d’Irène, de la famille Apostolatos, riches banquiers de Trieste. Que deviendra l’amour entre ces deux requins qui, tout en se caressant, se disputent les mines de San Lucido, en Sicile ?

Lewis a pris la direction de la Banque franco-africaine. Don juan « aux façons débraillées d’artiste bancaire », Lewis mène tambour battant conquêtes féminines et opérations de bourse et fréquente en soirée les mondains du salon d’Elsie Magnac. Le hasard l’amène à acheter aux frères Pastafina une mine située en Sicile et que convoitait aussi la belle Irène Apostolatos, famille de banquiers grecs de Trieste.

On s’aperçoit vite que Lewis tient plus à Irène qu’à ses intérêts en Sicile où des difficultés inattendues surgissent bizarrement. La compagnie minière change donc de main. Calcul plus que passion, Irène se laisse tenter par le mariage : « Essayons » télégraphie-t-elle à Lewis.

Paul Morand emmène son jeune couple de banquiers sur une île de mer Egée, Sporades du Nord (« Vous ne trouverez cela que sur les atlas allemands » explique-t-elle). Le virus des affaires ne tarde pas à démanger Lewis non content d’avoir spéculé sur les raisins secs de l’île.

De retour à Paris Irène reprend secrètement le chemin de la banque qui porte son nom. Si leurs affaires peuvent fusionner et prospérer qu’en sera-t-il de leur couple ?

 

 

Paul Morand se trouve à l’aise dans cette modernité d’après-guerre. Lewis frémit au rythme des affaires, émoustillé par « la grande nervosité mondiale à l’annonce d’un puits de pétrole nouvellement foré au Mexique« . Tournée la page Elsie Magnac, Lewis s’est soucié de son intérieur : « Il comprit qu’un âge comme le nôtre est assez grand pour se passer d’antiquités…« 

C’est un beau portrait de femme que peint Morand, une personnalité forte, moderne et libre, mais aussi fidèle à sa culture grecque, pleine de ressentiment à l’égard de la Turquie nouvelle qui venait de chasser les Grecs après avoir exterminé les Arméniens. Ainsi « cinq siècles d’une haine de belle qualité brillaient dans les yeux d’Irène« .

Un prénom qui pourtant signifie « paix« .

Au meilleur de sa forme, Paul Morand nous le dit dans ce récit superbe et cruel où le cœur et l’argent échangent leurs vocabulaires.

 

Lewis et Irène Paul Morand CHANEL Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

Lewis et Irène Paul Morand CHANEL Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

Lewis et Irène Paul Morand CHANEL Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

Gravures à l’eau-forte en couleurs de Jean Oberlé
illustrant l’édition de originale parue en 1925 aux Editions Emile-Paul Frères

 

 

Mention obligatoire : © espritdegabrielle.com
Crédits photos : © DR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.