Mademoiselle Chanel par Marie Laurencin

18Mademoiselle Chanel par Marie Laurencin 1923 Esprit de Gabrielle jeronimodiparigi-dev-esprit-de-gabrielle.pf1.wpserveur.net

 

Marie Laurencin fait la connaissance de Mademoiselle Chanel à l’automne 1923, lorsque toutes deux travaillent pour les Ballets Russes de Serge de Diaghilev.

A cette époque, Marie Laurencin crée les décors et les costumes du ballet Les Biches, sur une musique de Francis Poulenc et Gabrielle Chanel conçoit les costumes du ballet Le Train bleu, sur un scénario de Jean Cocteau et une musique de Darius Milhaud.

 

Gabrielle Chanel demande alors au peintre de réaliser son portrait.

 

Marie Laurencin la peint dans une pose alanguie, drapée de bleu et de noir, une épaule découverte. Les lignes fluides, le subtil dégradé de couleurs et l’expression rêveuse du modèle sont caractéristiques du travail de l’artiste.

 

Chanel refuse le tableau, trouvant qu’il ne lui ressemble pas et le retourne à l’artiste. Cette dernière le vend alors au marchand et collectionneur d’art Paul Guillaume.

 

Peut-être Chanel n’a-t-elle pas apprécié la façon, il est vrai assez mélancolique, dont le peintre l’a représentée ? L’artiste a-t-elle dévoilé la face sombre de la créatrice que celle-ci ne veut surtout pas montrer au public ?

Plus probablement, Chanel refusa un portrait dont la pose alanguie et le regard vide reflétaient si peu son caractère, mais plus encore d’où était absente toute référence à son influence sur la mode.
Portrait de Mademoiselle Chanel, 1923
Huile sur toile
Marie Laurencin (1883 – 1956)
Musée de l’orangerie, Paris

 

 

Crédit photo : © RMN – © DR

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.