Inside CHANEL 25 : Gabrielle Chanel à la conquête de l’Amérique

Temps de lecture : 3 minutes

 

 

 

Le 25e épisode de la web-série Inside CHANEL, s’intéresse aux liens entre Gabrielle Chanel et les États-Unis. Avec dynamisme, cette vidéo décrit la façon dont Mademoiselle Chanel, avant et après la Seconde Guerre mondiale, parviendra à imposer son approche personnelle de l’élégance « à la française » en dépit des codes du glamour US alors en vogue.

 

CHANEL INSIDE 25 Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

Gabrielle Chanel lors d’une escale à New York à destination d’Hollywood, Hôtel Pierre, mars 1931
© Hulton-Deutsch Collection/CORBIS/Corbis via Getty Images/InsideChanelChapitre25

 

 

Alors que l’Amérique a toujours fasciné Gabrielle Chanel (toute jeune orpheline, elle racontait que son père qu’elle ne reverra jamais était parti faire fortune outre-Atlantique), cet épisode revient sur la façon dont l’aura de la griffe CHANEL et son emblématique fondatrice traversèrent l’Atlantique pour conquérir l’Amérique.

 

CHANEL INSIDE 25 Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

Gabrielle Chanel  dans la station balnéaire de Biarritz, vers 1928
© TopFoto/Roger-Viollet/InsideChanelChapitre25

 

Les Américains et surtout Hollywood admiraient cette pionnière, « self made woman » comme la plupart d’entre eux. Dès son apparition, les élégantes raffolent de sa mode fluide et ses matières légères qui libèrent les mouvements. Suite au lancement du N°5 en 1924 aux États-Unis , Gabrielle Chanel effectue sa première visite outre-Atlantique en 1931. Débarquée du paquebot Europa à New York, accompagnée de Misia Sert, elle traverse le pays d’est en ouest pour rejoindre Hollywood. Elle rencontre Greta Garbo mais refuse le diktat des studios.

 

Lors de son retour sur la scène de la mode en 1954, alors que la France boudait les créations de la créatrice, l’Amérique se prosterne devant elle : « À 71 ans, Gabrielle Chanel apporte mieux qu’une mode, une révolution » écrit alors le magazine Life.

 

CHANEL INSIDE 25 Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

Gabrielle Chanel avec Neyman Marcus à son arrivée à Dallas

 

En 1957, l’Oscar de la Mode comme « la créatrice la plus influente du siècle » lui est décerné à Dallas, tandis que le MoMa lui consacre une exposition en 1959. Incarnée quelques années plus tard par Katharine Hepburn à Broadway, les créations de Mademoiselle seront constamment mise à l’honneur par les Américaines : Marlène Dietrich, Liz Taylor, Jane Fonda ou encore Jean Seberg et Jackie Kennedy.

 

CHANEL INSIDE 25 Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

Gabrielle Chanel avec l’actrice Ina Claire
© Bettmann/Getty Image/InsideChanelChapitre25

 

Mais c’est sans aucun doute le jour où deux mythes se rencontrent que l’histoire sera scellée : en 1952, lorsque Marilyn Monroe affirme ne porter rien d’autre que de quelques gouttes de CHANEL N°5 pour dormir… La déclaration malicieuse traverse le temps et renforce l’aura de Mademoiselle, tout en « faisant de ce parfum le plus beau des vêtements. »

 

Pour célébrer la consécration de 1957, CHANEL sort un nouveau parfum éponyme dans la collection Les Exclusifs.
Lire l’article d’Esprit de Gabrielle : cliquez ici 

 

CHANEL Les Exclusifs 1957 Esprit de Gabrielle espritdegabrielle.com

 

Mention obligatoire : © espritdegabrielle.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.